Partager cette page    
                                            LA   GARE
                                                                       

 

 




Les travaux du chemin de fer ont été commencés en 1868.


En 1970, la SNCF supprime le passage du train de la ligne Nîmes - Le Vigan.

En 1987, la SNCF supprime le passage des trains de marchandises.





Cliquez sur ces liens pour voir de superbes photos de la gare, des tunnels ...

http://forums.photos-de-trains.net/viewtopic.php?t=16346

http://www.espacetrain.com/index.php?page=contrib/reportage/Ligne_Vigan/index








Extrait de  La Lettre de nos moulins édité par l’A.PRO.MI.CA.V

Numéro 9- 1er trimestre 2010
 

Voie ferrée : NIMES - LE VIGAN  (ou de l'olivier au châtaignier)
La vie du rail Juin 1952 (extraits)
 
Ligne longue de 93 km allant de Nîmes au Vigan, trait d'union entre le Languedoc et les Cévennes et conduisant de l'olivier au châtaignier en passant par la vigne.
Le changement est insensible et l'oeil encore plein des garrigues et des champs d'oliviers ne pourra s'étonner de découvrir bientôt les premières barrières mauves qui marquent le commencement des terrains primaires; le paysage devient de plus en plus aride, les sommets plus pelés pour se terminer, avec le prolongement de la ligne vers Tournemire, dans la désolation du Causse.

Et pourtant le paysage ne manque pas de grandeur. Après avoir traversé Caveirac, Langlade,  St-Dionisy, Calvisson, Nages, Congéniès, pays de vignes, laissé à gauche Junas et son château, la ligne va se transformer en tronc commun de Sommières à Quissac, liant son tracé à celui de la section Montpellier-Alès.

Ce tronc commun va longer la vallée du Vidourle desservant Salinelles, Lecques, Vic-le Fesq, Orthoux, puis Quissac. Après Quissac la ligne va desservir Sauve.
Disons, en passant, que ce petit pays est détenteur d'une industrie artisanale unique en France : la fabrication des fourches-tridents à foin. L'alizier, servant de matière première, se trouve poussé avec des bifurcations de branches adéquates, qui soigneusement calibrées, ne demandent qu'écorchage, modelage et cuisson pour devenir des fourches légères et solides.

Encore quelques kilomètres et à St-Hippolyte-du-Fort, la ligne va se heurter aux Cévennes et se dirige dans le sens Est-Ouest jusqu'à Ganges où elle profite de la vallée du Rieutout pour s'infiltrer entre les hauteurs dépassant 500 m, atteindre Sumène et, par un souterrain, rejoindre la vallée de l'Hérault qu'elle empruntera jusqu'au Vigan, terminus théorique Nous disons théorique, car en réalité la ligne se poursuit jusqu'à Roquefort-Tournemire à travers le Causse du Larzac; mais à la gare du Vigan s'arrête le trafic voyageurs.
 

Le trafic
Entre Nîmes et le Vigan circulent, par jour, quatre autorails dans le sens Nîmes-Le Vigan et trois dans l'autre sens ; en outre un "marchandises-voyageurs" parcourt la ligne dans chaque sens. Au delà du Vigan un "marchandise" dessert  quotidiennement Avèze (importante fabrique de bas) et, trois fois par semaine, Sauclières.
Les autorails desservant la ligne assurant une moyenne de 500 km par jour avec régularité et confort, sauf les jours de grand froid, où l'on constate quelquefois une insuffisance de bon chauffage ; quant aux marchandises, la traction en est assurée à l'aide de machines à vapeur.
Le trafic marchandises de la ligne est insignifiant tout au long du tronc commun, de Sommières à Quissac. Entre Nîmes et Sommières il consiste essentiellement en transport de raisins et d'olives, le premier de ces éléments de trafic procurant un mouvement important de wagons durant la saison. La section Quissac-Le Vigan voit un gros trafic de petits colis provenant des nombreuses usines de bonneterie et de bas (Quissac, Sauve, St. Hippolyte, Ganges, Le Vigan). A ce trafic s'ajoute celui du bois, des produits de tannerie et, naturellement, le trafic local d'approvisionnement.
 

   _____________________



 


 

 




 





 




Le pont du chemin de fer sur le Rieutord

 



Train sur le viaduc





L'ancienne gare. Les locaux sont devenus des logements
(Merci à L.B pour son envoi)



 



 
 
Créé avec Créer un site
Créer un site