Partager cette page


SUMENE,  BERCEAU  DU  BAS  DE  SOIE
 
                        Afficher l'image en taille réelleAfficher l'image en taille réelleAfficher l'image en taille réelleAfficher l'image en taille réelle

 
                                                          
                                                                                    

CERVIN …
 



A l'aide de l'historique du bas dans http://www.cervin.fr/ et autres documents du net


Une méditation historique sur la belle légende du savoir-faire à la française.
 

C’est en 1544, que sont promulguées les premières ordonnances qui encouragent la plantation des mûriers. Plus tard, Colbert instaure les primes à la Sériciculture, et Monsieur De Voltaire devient le plus célèbre fabricant de bas de soie, dont les écrits à la Duchesse de Choiseul sur le sujet sont restés célèbres.

C’est en 1685 que Pierre Nissolle commença à vendre les premiers bas de soie pour hommes sur les foires de Montpellier et de Nîmes. Et c’est aux environs des années 1920 que les premiers bas de soie de jauge fine pour dames et "élégantes" firent leur apparition et contribuèrent à la renommée des bas de soie de Sumène.

 

Les cours royales et impériales trouvaient à Sumène les meilleurs ouvriers de France., qui consacraient à l’ époque une journée entière à l’ élaboration d’une seule paire de bas.
C’est pourquoi les cartes postales de 1935 en partance de Sumène étaient frappées de deux sceaux : Sumène en Cévennes, berceau du bas de soie, ou Sumène, ses bas de soie sillonnent le monde.


C’est en 1920,que Germain MASSAL emballait dans de luxueuses boîtes des bas de soie qui sillonnaient le monde et approvisionnaient les cours royales et impériales.C'est ainsi qu'une formidable épopée familiale qui dure depuis 3 générations démarra. Enraciné dans le paysage naturel des Cévennes, à une heure de route de NIMES et de MONTPELLIER .
 

L'ARSOIE est le dernier fabricant Français de bas et collants de jauge fine à perdurer depuis cette époque. Après la deuxième guerre mondiale, la production des bas en soie s’arrêta ; elle était remplacée par celle des bas en nylon.
C’est en 1939 que le nylon, découvert peu avant par William Carothers, fut utilisé comme fibre textile, et le 15 mai 1940 (le célèbre Nylon Day) , 4 millions de paires de bas nylon furent mises à la disposition du marché américain … avant que la fibre miracle ne soit utilisée pour les parachutes, les sacs de poudre pour les pièces d’artillerie de marine de gros calibre et les câbles de remorque des planeurs du jour J. Le bas nylon connaîtraient une apogée en 1965. Il était alors sans couture, l’année où la consommation de bas sans couture dépasserait la consommation de bas avec coutures étant 1962. L’arrivée de la mini-jupe de Mary Quant en 1967 sonna le glas du bas au profit du collant qui s’envola littéralement et devint omniprésent dans l’air du temps … et les garde-robes féminines.

 

C’est en 1996 que Serge Massal, de la troisième génération dans la fabrication des bas CERVIN, décida de remettre à l’ordre du jour les méthodes de fabrication les plus minutieuses et de la plus haute qualité pour ces produits, en choisissant les circuits de distribution les plus sélectifs. C’est ainsi que les bas de soie furent à nouveau l’objet d’un culte et exportés dans les contrées les plus lointaines grâce à la magie de l’ internet. Quant aux bas nylon, ils firent l’ objet d’une attention particulière avec la création d’une gamme qui remit au premier plan la séduction et la féminité retrouvées de l’authentique nylon cristal. La pureté du voile, et une finesse qui n’avait jamais été aussi extrême - et demeure inégalée dans l’industrie - donnèrent à ces produits de luxe un raffinement jamais atteint.
Une première série limitée vient de voir le jour avec la commercialisation en boîte de luxe du bas Swing Time, hommage au produit et à la musique qui accompagnèrent la libération de notre pays. C’est aussi une création sans cesse renouvelée au fil des collections où sont hautement sélectionnés des fils de haute qualité qui sont utilisés dans des tricotages exclusifs et spécifiques. Les fantaisies fusionnent ainsi avec bonheur pour des consommatrices sans cesse plus exigeantes.
CERVIN, c’est donc une forme d’art de vivre à la française, de tradition française, celle-là même qui met en avant la créativité, le maintien de la haute qualité et de la précision, et un raffinement justifiant une communication prestigieuse.

 

C’est pourquoi, au 21ème siècle, Serge Massal, président directeur-général de la société L’ ARSOIE qui porte la marque CERVIN, s’emploie à faire perdurer des produits exceptionnels de très haute qualité, , à la frontière entre l’industrie, l’artisanat et l’art. C’est un dépaysement qui permet de découvrir des produits uniques et exclusifs - et pourtant bien réels- permettant de sortir du quotidien et de rentrer dans le mythe. C’est ainsi que pour 2007/2008 "Cervin,Créateur de Caractère" va nous faire découvrir : sa nouvelle ligne de bas "fully-fashioned" haute-couture, bas ornés de broderies jamais réalisées à ce jour, sa nouvelle ligne de collants fantaisie très mode … et dont le charme apparemment désuet en fait une valeur de référence, sa nouvelle ligne dessus-dessous, sans couture, rythmée par le "100% cachemire", le "cachemire/soie" et le "laine/soie", dont la douceur et la finesse en seront le signe de reconnaissance.
Cervin, c’est un art de vivre respectueux de la tradition et de l’authenticité.

 

  
"un savoir faire inégalé pour des bas et des collants d'exception fabriqués en France."
Des modèles à faire rêver...

 


Site CERVIN
http://www.cervin.fr/


Boutique officielle CERVIN Paris
http://www.cervin-store.com/fr/boutique-officielle






 

Extrait du film LA FABULEUSE HISTOIRE DE LA SOIE
Découvrez la fabuleuse histoire de ce tissu précieux né en Chine

Contact Jean Claude Richet 
videoetdebat@yahoo.fr

 

 



 

 


 




 
 
Créé avec Créer un site
Créer un site